Rencontre avec l’Argentine

Le jeudi 26 Novembre à 17h30, nous avons eu le plaisir de recevoir Laura Elcoba, écrivaine française d’origine Argentine, qui est venue échanger dans le cadre du festival Interbibly autour de son livre : « Le Bleu des Abeilles ».

Dans cet ouvrage, elle nous raconte son arrivée en France à 10 ans et demi. En effet, elle est venue rejoindre sa mère exilée, car son père était emprisonné, étant opposant à la dictature alors en place en Argentine.

Le titre du livre est celui qui lui a permis d’échanger de manière épistolaire avec son père pendant son emprisonnement. Tous deux lisaient le même livre et échangeaient des commentaires sur celui-ci. c’était une sorte d’évasion pour son père qui sera libéré en 1981.

Elle raconte au travers de ses yeux d’enfant l’intégration et les histoires qui sont communes à tous les enfants déracinés et différents. Son style très accessible et agréable lui à fait recevoir le prix du Rotary Club, récompensant la promotion de la compréhension et l’amitié entre les peuples.

Heureuse et enchantée par notre accueil et l’intérêt que nous avons porté à son oeuvre, elle a dialogué avec nous sans préjugé, avec humour et compréhension.

Ce fut une belle soirée et nous sommes très fiers d’avoir participé de cette manière au festival Interbibly : expérience à renouveler !

Les Bloggueurs de la Loco

Publicités

café littéraire du 27/03/08

 Ce soir y avait ça !
Présentation du livre intitulé "tout Desproges"par olivier; lecture d’un article sur Noël avec le regard corrosif de Desproges…  Puis Frédéric a présenté "L’orange mécanique" de Anthony Burgess; une fable anti-utopique dans laquelle un jeune voyou nommé Alex se laisse aller à l’ultra-violence. Puis notre savoir sur l’histoire était complété par Bruno et sa bibliographie de La Fayette écrit par Gonzague Saint Bris,La Fayette millionnaire à 14 ans qui a côtoyé Marie-Antoinette, Beaumarchais, le Chevalier d’Eon, Washington, Louis XVI et Napoléon Bonaparte…  Pour clore Nicolas nous a rappelé que même "le plus petit Larousse" reste un grand dictionnaire.
La semaine prochaine pas vraiment de café littéraire parce que quelqu’un du "manège" vient à la locomotive pour presenter la nouvelle saison théâtrale, rendez-vous à 17h15 !
 

reflexions sur le rêve

Le rêve:
Après trois séances de discussions riches et approfondies sur le thème du rêve ,on va vous livrer quelques éléments de notre réflexion.Nous avons traversé le rêve freudien,le rêve prémonitoire,le rêve selon la neurobiologie et aujourd’hui surtout les songes c’est-à-dire les rêves que nous faisons quand nous sommes éveillés.
En allant voir Espresso ,spectacle au manège ,nous nous sommes rendus compte que cela aurait bien pu être un rêve.
Françoise dit qu’elle a rêvé qu’elle se déplaçait en volant comme avec des bottes de sept lieux.Delphine a rêvé qu’elle réunissait toutes ses amies, vivantes ou disparues. Jean aussi dans ses rêves fait revenir des personnes qui lui manquent. ça fait du bien de rêver des retrouvailles ! Kien, lui, rêve encore des colères de sa maman. Sébastien rêve parfois qu’il se déplace très rapidement sans pouvoir contrôler. Ce sont des rêves qui peuvent faire peur. Sarkozy est moche et pas beau, il nous empeche de rêver. La télévision et le surf sur internet pourraient entraver le rêve et la créativité. Par contre, l’ennui peut les favoriser . Selon Jean, rêver c’est se souvenir. Le songe est le rêve éveillé. La lecture, la musique, la flanerie, la ballade et la promenade permettent la rêverie. Le cinema peut générer des rêves. Les rêves sont liés au désir, aux souvenirs inconscients.
Voilà, une infime partie des débats suscités par le rêve…

quand ?

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031