Le mercredi 11 Janvier 2017 : Les 10 ans du GEM

Nous vous invitons à venir participer à cette après-midi

visuel-recto-1

Une journée Poétique Ouverte et Contée aura lieu entre 15h et 22h

Vous aurez l’occasion de rencontrer  le collectif Eutectic qui nous présentera une sélection de contes et de poésies.

Des Chants Des Poésies et Des Sketchs seront lus et joués par les adhérents du GEM.

A 19h nous partagerons ensemble des apéritifs sucrés et salés.

Le laboratoire photographique de Guillaume Gellert exposera au deuxième étage.

L’atelier de gravure de Marie-Christine Bourven exposera aussi ses oeuvres.

Venez passer un bon moment jusqu’en fin de soirée

Le GEM La Locomotive vous souhaite une bonne année

Les Super Bloggers A La Fonderie Du Mans

Du 9 au 12 juin les super bloggers se sont rendus à la Fonderie du Mans (ancienne fonderie reconvertie en salle de spectacle, en lieu de vie, résidence d’artistes).

Invités par le collectif « Encore Heureux… » à jouer notre operetto polar : « Les Myrtilles De La Colère », nous sommes partis, texte en main, écharpe au cou et coeur vaillant, à la rencontre de nos amis Sarthois!

Nous avons été accueillis et choyés par le collectif  qui a mis à notre disposition ce lieu grandiose et chaleureux dans lequel nous avons pu passer d’agréables moments de travail et de détente.

Nous avons eu l’honneur de jouer notre spectacle à deux reprises et les retours ont été très positifs!

Nous avons envie de recommencer encore et encore cette belle aventure! Alors avis à tout ceux qui nous lisent : Nous sommes prêt à nous déplacer par monts et par vaux, dans toutes les villes de France et de Navarre et sur tous les continents!

Nous attendons vos propositions.

NOUS REMERCIONS LA FONDATION DE FRANCE POUR SON SOUTIEN.

DSC_0114DSC_0127DSC_0136DSC_0141DSC_0161

Les Myrtilles de la Colère au « Temps des cerises »

Sous le magnifique chapiteau du temps des cerises, nous avons eu l’immense plaisir de partager avec un public nombreux notre deuxième épisode du RIFIFI : « Les myrtilles de la colère ». C’était chaud ce fameux 2 octobre à 19h…

Dans une ambiance burlesque et clownesque tout le monde a donné son maximum pour que cet évènement soit une réussite spectaculaire! C’est avec plaisir que nous l’avons rejoué une seconde fois.

La prochaine représentation aura lieu dans l’établissement Saint-Michel de Reims, puis au café gem et en juin au Mans à la Fonderie.

NOUS REMERCIONS LA FONDATION DE FRANCE POUR SON SOUTIEN.

Semaine de La Folie Ordinaire 2013

affiche_mars_2013_by_sofirr

Le Centre Antonin Artaud, les Clubs Thérapeutiques le Grillon, Atout Coeur, Meid, le GEM la Locomotive ont le plaisir de vous inviter au vernissage de leur exposition qui aura lieu à la Maison de la Vie Associative le mardi 12 mars 2013 à 18h, ainsi qu’à la soirée « Follement Citoyens » du mercredi 20 mars, de 18h à 22h à la Maison Commune du Chemin Vert.

Depuis des années, la psychiatrie est malmenée et soumise à des lois qui réduisent le champ d’action des soignants et méprise les patients.

Le Collectif du Centre Artaud (GEM, Clubs) mène une action visant à faire reconnaître la valeur des personnes soignées et une approche humaine du soin en psychiatrie.

Cette pratique se veut fondée sur l’hospitalité et la construction d’un réseau de lieux, articulée autour d’un projet de psychothérapie institutionnelle. Pour la 3ème année consécutive, le Collectif met toute son énergie à organiser une série d’évènements autour de la semaine de la santé mentale, rebaptisée « semaine de la folie ordinaire ».

Du 12 au 22 mars, une exposition est mise en place à la Maison de la Vie Associative à Reims, rassemblant des oeuvres produites en groupe ou individuellement.

La soirée du mercredi 20 mars, de 18h à 22h, à la Maison Commune du Chemin Vert nommée « Follement Citoyens », se propose d’être débatico-festive, politico-artistique, psycho-rigologique.

Cette soirée débat, réunissant les acteurs locaux, contribuera à la préparation des assises citoyennes pour l’hospitalité en psychiatrie et dans le médico-social qui auront lieu les 31 mai et 1er juin 2013 à Villejuif (94800) Val de Marne.

Semaine de la folie ordinaire à Reims (2011)

Dans le cadre de la semaine de la santé mentale


Les patients et les soignants du CENTRE DE JOUR ANTONIN ARTAUD,
du CLUB THÉRAPEUTIQUE LE GRILLON et du GROUPE D’ENTRAIDE MUTUELLE :GEM LA LOCOMOTIVE, proposent une interprétation de la semaine
de la Santé mentale en lien avec leur histoire commune :
« Semaine de la folie ordinaire »
Du 15 au 19 mars 2011, sont exposées les différentes
facettes d’un travail entrepris depuis trente ans à partir de
l’accueil de la folie et de la souffrance psychique au coeur
de la ville.
Le dispositif rassemblé autour du Centre A. Artaud se veut
fondé sur l’hospitalité et la construction d’un réseau de
lieux, articulés autour d’un projet de psychothérapie
institutionnelle. D’où l’importance des clubs
thérapeutiques et d’un souci de l’autre dans les échanges
mutuels entre soignants et patients.
La dimension d’une exposition offerte au regard du public
souligne l’importance d’une prise en compte de ces enjeux
par tout un chacun.
Dans l’atelier d’art plastique, des esprits créatifs se
libèrent. À cette occasion, nous nous découvrons au
travers d’une recherche de forme, de matière, de couleur, de
thématique, dans une ambiance de travail où l’humour est
très présent. Nous privilégions la rencontre et le partage.
Florence Kutten, artiste plasticienne, nous accompagne
dans cette aventure depuis plusieurs années déjà ; au
départ, dans son atelier et maintenant, dans le local du
GEM La Locomotive.
Par sa présence forte, non académique, Florence nous
guide et nous a soutenus dans notre participation à des
expositions publiques, comme à la Villa Douce, à Reims, en
2005 et dans le cadre de La ville à la campagne, à la Villesous-
Orbais, en 2009.
En espérant que cet éventail d’images vous touchera, nous
vous remercions de votre visite.

N’hésitez pas à nous laisser votre commentaire.

reims psychiatrie gem chemla

Et jetez un coup d’œil à notre galerie .

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lettre aux députés

Devant l’imminence du vote de la loi relative à la psychiatrie, nous avons décidé d’alerter nos députés afin d’exprimer notre profond désaccord et opposition à cette loi.

Vous pouvez prendre notre lettre comme modèle et ainsi exprimer votre solidarité en l’envoyant à votre propre député.

Lettre aux députés de la région Champagne-Ardenne

Un projet de réforme de la loi du 27 juin 1990 doit être discuté à l’Assemblée Nationale le 14 ou 15 mars 2011, mais nous, en tant qu’adhérents de l’association du GEM la Locomotive, du club thérapeutique le Grillon et ses clubs affiliés (MEID et Atout Cœur), en tant que soignés et soignants, acteurs principaux de la psychiatrie publique, nous nous élevons vivement contre cette notion de soins sans consentement, contre cette notion d’une garde à vue psychiatrique, bref d’un mélange des genres entre la psychiatrie et la justice, entre le soin et une criminalisation de la maladie mentale.

Nous nous opposons radicalement à cette proposition de loi qui va déformer voire détruire la relation de confiance et d’écoute nécessaire entre patient et soignant, proposition qui met le soignant en place d’auxiliaire de la police, ce n’est pas sa mission : sa mission, c’est de soigner. Le soin ne peut être que librement consenti, sinon ce n’est plus un soin.

Que pouvons-nous dire en tant que malade face à ce projet de loi? Sommes-nous coupables de notre maladie? Un malade est un citoyen à part entière et il vote. Alors, Mesdames et Messieurs les députés, transformerez-vous les malades en prisonniers et les soignants en surveillants?

Non! aux soins ambulatoires forcés.

Non! à l’espace privé sous le coup d’une loi irrespectueuse de la dignité humaine.

MESDAMES ET MESSIEURS les députés, vous nous représentez, nous vous demandons de porter nos voix et notre refus légitime, lors du débat à l’Assemblée Nationale.

Vous pouvez contacter tous les députés à cette même adresse :

Cabinet Parlementaire

126 rue de l’Université

75007 Paris

La Marne :

Arnaud Robinet

Catherine Vautrin

Jean-Claude Thomas

Bruno Bourg-Broc

Charles de Courson

Philippe Armand Martin

Les Ardennes :

Bérengère Poletti

Philippe Vuilque

Jean-Luc Warsmann

L’Aube :

Nicolas Dhuicq

Jean-Claude Mathis

Gérard Menuel

La Haute- Marne :

Sophie Delong

François Cornut-Gentille

Vous pouvez également signer la pétition nationale en cliquant sur le lien ci-dessous:

http://www.collectifpsychiatrie.fr/?p=1392

Semaine de la folie à Reims et nouveau look du blog!

Bonjour, puisque vous êtes là sur notre blog relooké. profitez-en pour sortir vos agendas pour noter les rendez-vous que nous vous proposons dans le cadre de « la semaine de santé mentale » que nous avons appelée de notre part « Semaine de la folie ordinaire ».

folie de la semaine

MARS 2011 – LA SEMAINE DE LA SANTÉ MENTALE À REIMS
Les patients et les soignants du CENTRE DE JOUR ANTONIN ARTAUD, du CLUB THÉRAPEUTIQUE, LE GRILLON et du GROUPE D’ENTRAIDE MUTUELLE : GEM LA LOCOMOTIVE, proposent une interprétation de la semaine de la Santé mentale en lien avec leur histoire commune.

Pour la semaine du 15 au 19 mars 2011, vont être exposées les différentes facettes d’un travail entrepris depuis trente ans à partir de l’accueil de la folie et de la souffrance psychique au coeur de la ville.
Le dispositif rassemblé autour du Centre A. Artaud se veut fondé sur l’hospitalité et
la construction d’un réseau de lieux, articulés autour d’un projet de psychothérapie
institutionnelle. D’où l’importance des clubs thérapeutiques et d’un souci de l’autre dans les échanges mutuels entre soignants et patients.
La dimension d’une exposition offerte au regard du public souligne l’importance
d’une prise en compte de ces enjeux par tout un chacun.

EXPOSITION : SEMAINE DE LA FOLIE ORDINAIRE
MAISON DE LA VIE ASSOCIATIVE
122 BIS RUE DU BARBÂTRE À REIMS
DU MARDI 15 AU SAMEDI 19 MARS 2011
DE 9H À 22H30 SAUF LE SAMEDI DE 9H À 20H
VERNISSAGE LE MARDI 15 MARS À 15H

La Semaine de la folie ordinaire a été créée à l’initiative du collectif des patients et des soignants.
En réaction à l’image actuelle de la psychiatrie véhiculée par certains média et à la stigmatisation qui en découle, nous voulons montrer notre expérience, celle que nous vivons tous, patients et soignants, humains avant tout.
Nous voudrions faire partager notre vécu au sein du Centre de jour Antonin Artaud. La création et l’expression, dans le cadre thérapeutique, permettent à chacun d’apprivoiser et de s’approprier sa folie.
L’exposition à la Maison de la vie associative présente un aperçu du travail réalisé
individuellement ou en groupe. Les œuvres qui en découlent se déploient autour de la patate-box, une émanation interactive du mensuel ironique et onirique … du Centre de jour.

LA PARTICIPATION DE L’ATELIER D’ART PLASTIQUE
Dans l’atelier d’art plastique, des esprits créatifs se libèrent. À cette occasion, nous nous découvrons au travers d’une recherche de forme, de matière, de couleur, de thématique, dans une ambiance de travail où l’humour est très présent. Nous privilégions la rencontre et le partage.
Florence Kutten, artiste plasticienne, nous accompagne dans cette aventure depuis
plusieurs années déjà ; au départ, dans son atelier et maintenant, dans le local du GEM La Locomotive.
Par sa présence forte, non académique, Florence nous guide et nous a soutenus dans notre participation à des expositions publiques, comme à la Villa Douce, à Reims, en 2005 et dans le cadre de La ville à la campagne, à la Ville-sous-Orbais, en 2009.

DE PATATE CHAUDE EN PATAT’OSE
La Patate Chaude
De nombreuses activités existent au centre, certaines ponctuelles, d’autres plus dans la durée. Un précédent journal a existé, porté et soutenu de longues années, il s’appelait « le Yéti ». Il nous a quittés en juin 2007 pour un repos bien mérité… !
Créée il y a maintenant 3 ans, La Patate Chaude, est le fruit de la collaboration de soignés et soignants du centre Artaud. Nous nous rencontrons une fois par semaine, le vendredi après-midi, pendant 1h30.
L’ambiance est tantôt survoltée, telles les salles de rédaction où règne l’effervescence !
Tantôt silencieuse, concentrée, presque recueillie… Tout patient inscrit au centre d’accueil peut venir selon son envie, ce n’est pas un groupe fermé. On peut même ne pas écrire… mais seulement être là. Il est aussi possible, si on ne peut pas venir, ou ne le souhaite pas, d’écrire chez soi, ou ailleurs, et de nous déposer les écrits, à d’autres moments, qui seront lus pendant l’activité par ceux présents.
Nous essayons de sortir la Patate une fois tous les deux mois.
Nous vous confions les belles paroles de Yanick, qui, au-delà de La Patate, nous délivre un message très fort :
« Depuis Pinel, Esquirol, Charcot, les choses ont évolué.
On n’est plus contre les murs, à ruminer, sans rien faire. On a des maisons
pour nous accueillir, on a des activités. On essaie d’être de plus en plus beau
dans le fond, pas dans la forme.
On n’a pas été handicapé depuis le 1er jour et tout le monde peut l’être un jour. C’est quand la souffrance déborde qu’on n’y arrive plus. »
Le collectif des journalistes en herbe
Pour une Patate libre !

La Patat’ose
La patate a fait des petits, enfin un petit. Une voix, une voix à plusieurs, La Patat’ose, notre émission de radio, en collaboration avec Radio Primitive.
Ensemble, nous écrivons, nous produisons une réflexion sur la politique, celle qui nous concerne : la psychiatrie, puis tout ce qui tisse l’entre-nous, textes, musiques et sons divers…Écoutez nous…, écoutez nos voix…
Elles sont « enfermées », « isolées », dans la patate box, mais disponibles ! Venez les libérer dans le creux de votre oreille, au plus profond de la Patat’ose-La box et exprimez-vous sur « le patate wall », enfin bref sur le mur !
Le collectif de La Patat’ose

LA PARTICIPATION DU CLUB THÉRAPEUTIQUE LE GRILLON
Le club thérapeutique, constitué dès 1991 en association loi 1901, réunit des soignants et des soignés du Centre de jour A. Artaud ; il participe à la construction du dispositif du secteur.
Devenu, en 1999, Le Grillon, le club thérapeutique, installé depuis peu dans un local en pleine rénovation, au sein même de la cité, privilégie l’accueil et la rencontre.
Autour d’activités conviviales et de loisirs, de l’échange-service, des appartements
protégés, se construit une mutualité, de l’entraide.
À travers l’organisation d’événements fédérateurs, au gré du rythme des saisons, Le Grillon s’associe aux différents clubs thérapeutiques affiliés : le club MEID de la clinique H. Hey, le club Grain de Plaisir du Centre A. Artaud, le club Atout coeur du Centre Camille Claudel de Fismes ainsi qu’au GEM La Locomotive. L’enjeu est d’offrir un espace du possible, toujours en mouvement, au plus près de la singularité de chacun.

SOIRÉE DÉBAT : LA FOLIE DE VIVRE
SALLE ARMONVILLE
7 BIS RUE ARMONVILLE À REIMS
LE JEUDI 17 MARS DE 18H À 22H

Dans le cadre de la Semaine de la folie ordinaire, la soirée débat du jeudi 17 mars sera consacrée au thème de La folie de vivre.
Patrick Chemla ouvrira la soirée puis laissera la parole à Moïse pour une interprétation théâtrale de textes extraits de l’ouvrage de Khalil Gibran : «Le Fou».
La folie de vivre au quotidien, ses accueils et ses écueils, sur fond de diaporama,
deviendront des moments partagés.
Quelques voix de patients, de soignants et d’animateurs d’activité porteront des
expériences à la fois singulières et collectives. De même seront lus des extraits de La Patate Chaude, des productions de l’atelier d’écriture du Centre de jour A. Artaud et du café culturel du GEM La Locomotive.
La salle sera sollicitée sous forme de débat ouvert. Des pauses musicales aussi bien lyriques que populaires se glisseront ça et là.
Le moment venu, une collation viendra entretenir le dialogue.
En en rassemblant les idées fortes, Patrick Chemla clôturera la soirée.

LA PARTICIPATION DE L’ATELIER D’ÉCRITURE
Basé sur le respect de contraintes formelles, l’atelier d’écriture du Centre A. Artaud est un espace de jeu et de grande liberté. Pour élaborer un petit texte à partir de mots choisis par la dizaine de participants, il n’y a pas de recette.
L’inspiration n’est pas toujours au rendez-vous, parfois écrire demande réflexion, parfois les textes viennent comme par surprise.
Entre les lignes, souvent, surgit le plaisir. Plaisir d’écrire, de lire, de partager.
A la réflexion, la recette de cet atelier, c’est peut-être celle du plaisir. La petite contrainte ouvre un infini de liberté, au gré de l’inspiration, de surprise en surprise, le soin se fait jeu.

LA PLACE DU GEM LA LOCOMOTIVE
DANS LA SEMAINE DE LA FOLIE ORDINAIRE
En tant que président du GEM La Locomotive, je tiens à souligner l’importance de cette manifestation à mes yeux. En effet, cet événement est co-organisé par des patients et par des soignants. L’importance que revêt cette co-organisation pour nous, patients, ne doit pas échapper aux média.
Au GEM, comme dans les autres club affiliés au Grillon, nous dépensons beaucoup d’énergie pour que cette SEMAINE DE LA FOLIE ORDINAIRE soit une réussite. Nous voulons montrer que les patients sont eux aussi capables de créer des œuvres, de les montrer, de les faire écouter, visionner, et nous l’espérons, aimer. Et ce, pas seulement par un public averti.
Dans l’association GEM La Locomotive nous faisons tout pour que les adhérents, les
intervenants artistiques, les animatrices et les soignants détachés de l’EPSDM, soient sur un pied d’égalité. Ici, pas de stigmatisation ni de jugement hâtif, mais un réel souci d’humanité, loin des clichés liés aux différentes pathologies que nous connaissons.
Bien sûr, il n’est pas facile de faire changer les idées, mais nous allons tenter de le faire lors de cette semaine. Je souhaite de tout coeur la réussite de cette entreprise. Après tout, nous sommes des femmes et des hommes, quoi de plus normal.
Mais y a-t-il vraiment une norme, n’avons-nous pas en chacun de nous, ce petit grain, qui fait de nous des êtres humains ?
Sébastien Daux
Président du GEM La Locomotive

LA PARTICIPATION DU CAFÉ CULTUREL ET DE L’ATELIER D’ÉCRITURE DU GEM
Tous les jeudis à 17h30, petits gâteaux, café, thé, tisane, lecture, écriture, musique, cinéma, théâtre et danse. Les langues se délient, les neurones s’activent pour raconter nos dernières lectures, les oreilles frétillent au son de la Tosca ou de Nino Ferrer.
Pas de crampe de l’écrivain, la main court sur la page blanche. En partant de soi, du désir de s’exprimer, du plaisir d’écrire ensemble et avec Jean-Louis Giovannoni, nous décelons et révélons notre âme de poète, de dialoguiste , de romancier.
Dans les mots transparait le vécu de chacun. Un style très singulier émerge, entre rires et larmes, réel et imaginaire. Faisant fi des conventions, nous laissons libre cours à notre fantaisie.
NOTRE BLOG : https://gemlocomotive.wordpress.com/

PROJECTION SUIVIE D’UN DÉBAT : UN MONDE SANS FOUS ? DE PHILIPPE BORREL
MÉDIATHÈQUE JEAN FALALA
2 RUE DES FUSELIERS À REIMS
LE JEUDI 31 MARS DE 20H À 23H

AVEC LA PARTICIPATION DE :
MADAME ADELINE HAZAN
MONSIEUR PHILIPPE BORREL
LE DR JACQUES BARBIER
DÉBAT ANIMÉ PAR PATRICK CHEMLA
« En 2010, en France, la folie déborde. Dans nos rues et dans nos prisons, les malades
mentaux se retrouvent de plus en plus exclus et représentent aujourd’hui un tiers des populations SDF et carcérale de notre pays. Et, faute d’avoir trouvé une prise en charge adéquate dans les services d’une psychiatrie publique en crise profonde de moyens et de valeurs, ces malades psychotiques chroniques se retrouvent de plus en plus exclus de la société.
Depuis les années 80, plus de 50000 lits d’hospitalisation ont été fermés en psychiatrie publique, sans que suffisamment de structures alternatives de prise en charge aient vu le jour. En voulant ouvrir l’hôpital sur la ville, la psychiatrie française rêvait de « désaliéner » la maladie mentale. Mais elle s’est retrouvée prise à son propre piège, avec des hôpitaux publics en déshérence qui ne gèrent plus qu’un flux tendu de patients en crise.
Et trente ans après la fin des asiles, la maladie mentale repose de plus en plus sur
l’associatif et les familles, souvent dépassées. La réponse des pouvoirs publics s’est jusqu’ici focalisée sur des questions sécuritaires, au grand dam des professionnels, des patients et de leurs familles, qui s’alarment de voir désormais remise en cause leur conception humaniste de la psychiatrie, née il y a cinquante ans, après le sort fatal auquel ont été abandonnés plus de 40 000 malades mentaux dans notre pays pendant la seconde guerre mondiale.
Au moment où le gouvernement s’apprête à réformer la psychiatrie au profit d’une
nouvelle politique de « Santé Mentale » avec des programmes de prévention, dans les écoles, dans les entreprises, quelle place notre société réserve-t-elle encore à la maladie mentale ? Et que signifie l’émergence d’un idéal de Santé mentale pour
tous ?

Au début de mon enquête, je n’imaginais pas combien la question posée par
l’approche de la folie aujourd’hui pourrait à ce point nous concerner tous,
bien au-delà des seuls malades psychiques et de leurs familles. »

Ces lignes de Philippe BORREL préfaçant son livre : « Un monde sans fous ? » seront
l’introduction à un débat public, d’autant plus important à Reims, qu’une partie du film y a été tournée pour montrer la possibilité d’une psychiatrie humaniste.
Débat public animé par Patrick CHEMLA en présence du réalisateur et de plusieurs
acteurs locaux du documentaire : patients, soignants, familles, avec le soutien de l’ARDPF – Docteur Jacques BARBIER, de l’UNAFAM et de Madame Adeline HAZAN, maire de la ville de Reims.

FESTIVAL DES ÉVADÉS DU BOCAL À PARIS : L’ART ET LA FOLIE
BAR-RESTAURANT « LIEU-DIT»
6 RUE SORBIER À PARIS XXE
DU LUNDI 7 MARS AU DIMANCHE 3 AVRIL 2011
Patients et soignants du Centre A. Artaud participeront également au premier Festival des Évadés du Bocal, qui se déroulera du lundi 7 Mars au dimanche 3 Avril dans le bar-restaurant « Lieu-dit » à Paris, sur le thème de l’art et la folie.

Pour davantage d’information, rendez-vous sur le blog du collectif des Évadés du Bocal:
http://lesevadesdubocal.canalblog.com/
où se trouvent la présentation et le programme du festival.

Hommage à Francis

Voila un souvenir de l’exposition que Francis Berezné était venu faire au GEM La Locomotive. Nous avions été très heureux de faire sa rencontre et nous sommes fiers de vous faire partager cette belle exposition avec ces quelques photos.

quand ?

août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031